Author Topic: Founder of Karma ITO, Elected Vice Chairman of the Blockchain Experts Chamber  (Read 596 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline ccedk_pro

  • Hero Member
  • *****
  • Posts: 1108
    • View Profile

Le monde de la crypto est en train de changer avec de nombreux pays qui recherchent un moyen d'embrasser les cryptomonnaies. L'agence de service financier du Japon a récemment délivré des licences d'operation à 11 échangeurs de bitcoin, soutenant l'idée que des projets comme Karma vont dans la bonne direction.

Une plateforme pour la création d'interactions économiques entre les personnes du monde entier, Karma est une plateforme financière basée sur la blockchain, basée sur une économie de confiance. Dotée d'une cote de crédit, Karma offre une plateforme sécurisée qui permet d'orchestrer des financements entre pairs sur la base globale.

Alors que le Japon est l'un des marchés clés géographiques pour Karma, l'un de leurs autres marchés clés est la Russie. Le fondateur de Karma, George Goognin, est devenu le vice-président de la chambre des experts en Blockchain au Parlement russe. Cela signifie que Karma aura accès aux derniers développements des changements juridiques entourant la blockchain et les cryptomonnaies, qui ont un impact sur la Russie, d'autres pays et leurs citoyens, partout dans le monde.

"Il y a beaucoup de questions et d'ambiguïtés concernant la crypto, et il est important que ces questions soient clarifiées dès que possible, alors que le monde devient plus tolérant envers les cryptomonnaies et les services de blockchain", a déclaré Goognin.

"Karma contribue sur la scène mondiale en s'exprimant en tant qu'experts sur des tables rondes aux côtés d'institutions comme MOEX (Bourse de Moscou, leader en echange a la Russie), conversation sur des sujets tels que l'évolution de la communauté des cryptos et des services d'échange. Dans quelques semaines, nous parlerons également au Global Fintech & Blockchain Summit à Shanghai et publierons notre livre blanc. Nous invitons tout le monde à rester informé de nos développements sur nos réseaux sociaux Facebook ou Twitter. "